Consommer autrement à Riom, c’est possible grâce à l'AMAP et aux circuits courts

27 Février 2018 , Rédigé par La Montagne

L'article sur le site de la Montagne: La Montagne Riom

 

Chaque mardi soir, c'est la même bonne humeur qui envahit la salle Saint-Genès-l'Enfant, sur la commune de Malauzat. Pendant plus d'une heure, familles, seniors ou jeunes actifs se succèdent pour s'approvisionner en produits de saison, bio et locaux.

« On est aujourd'hui environ 150 adhérents et une quinzaine de producteurs, explique Vincent Cormier, président de l'AMAP (Association Pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) de l'Ambène. On met en relation des consommateurs avec des producteurs locaux. Il n'y a donc pas d'intermédiaire dans notre démarche ».

Un choix varié de produits bio et locaux

Si le réseau des AMAP a connu un véritable engouement, au début des années 2000, le nombre d'adhérents s'est peu à peu stabilisé. La volonté de produire et de consommer différemment est cependant restée intacte parmi les Amapiens.

« On est une association qui marche bien, se réjouit Vincent Cormier. On a créé l'AMAP de l'Ambène en 2009. Parmi les adhérents, on a une majorité de Riomois, mais aussi des habitants de Marsat, Malauzat, Volvic et Mozac ».

Il n'y a pas d'engagement financier à l'AMAP de l'Ambène : l'association riomoise compte sur l'engagement moral de ses membres : « Les Amapiens s'engagent à acheter leur panier chaque semaine à travers une charte. C'est un engagement moral vis-à-vis de l'association et des producteurs », poursuit Vincent Cormier.

Chaque mardi soir, entre 18 heures et 19 h 30, des producteurs effectuent eux-mêmes la distribution de leurs produits. Les aliments de base tels que le pain, fruits, légumes, œufs, lait et fromage sont à la vente chaque semaine.

« D'une semaine à l'autre, les producteurs de viande, miel, infusion, bière, vin et confiture sont aussi présents, détaille le président. On est sur une démarche de produit bio, local et de saison, ce qui explique la disponibilité fluctuante des denrées ».

Par ailleurs, des manifestations festives et autres débats publics permettent aux Amapiens de poursuivre leur engagement.

Plus d'infos sur l'Amap de l'Ambène sur son site internet.

Mathilde Bruneaud